Sécurité

  • Algérie : retrait de lots d'ARGINOR + C

    Le SNAPO vient d'annoncer le retrait immédiat des lot d'ARGINOR + C produit par LAD PHARMA en Algérie. Plus de détail dans la figure ci-dessous.

  • Algérie : retrait de lots de JOSACINE 500 mg

    Le SNAPO vient d'annoncer le retrait immédiat des lot de JOSACINE produit par Astellas. Plus de détail dans la figure ci-dessous.

  • Algérie : retrait du produit "REHYDRAMIN"

    Les Ministères du Commerce et de de la Santé, ont décidé le retrait du marché algérien du produit "REHYDRAMIN", une solution de réhydratation orale, car ce dernier ne respecte pas la formulation de l'OMS et que de point de vue réglementaire ce produit est considéré par les autorités algériennes comme un médicament et par conséquent il doit être titulaire d'une autorisation de mise sur le marché avant d'être commercialisé (c.f. documents ci-dessous).

  • Algérie: Les raisons de la pénurie de médicaments

    Abdelouahed Kerrar, président de l’Union nationale des opérateurs en pharmacie (Unop), explique dans cet entretien les raisons du récurrent problème de la rupture de médicaments, les solutions que n’arrêtent pas de proposer les opérateurs, et le rôle que peut jouer la production nationale pour venir à bout de ce problème.

  • Antibiotiques : appel à l’interdiction de la vente libre

    LES INFECTIOLOGUES ALERTENT LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ

    Cette situation catastrophique qui nous guette, en termes de thérapie, est une résultante logique et directe de la prescription abusive de ce type de médicaments et de l’automédication qui a pris de l’ampleur ces dernières années.

  • Arthrose : l'Artotec ne sera plus commercialisé en France au 1er octobre

    Le 27 août, l’Agence nationale de sécurité du médicament a annoncé la fin de la commercialisation du médicament Artotec prescrit contre l’arthrose, à compter du 1er octobre 2018. Cette demande de l’Agence vise à prévenir un détournement d’usage potentiellement capable d’entraîner d’importants effets secondaires.

  • AVK : nouvelle contre-indication pendant la grossesse et arrêt des initiations de fluindione

    Les antivitamines K (AVK) sont des médicaments à base de fluindione (Préviscan®), de warfarine (Coumadine®) ou d’acénocoumarol (Sintrom®, Minisintrom®). Ils ont une activité anticoagulante et sont indiqués notamment en cas de fibrillation auriculaire, de thrombose veineuse ou d’embolie pulmonaire.

  • Complément alimentaire : nouvelle réglementation en cours de finalisation

    L’ampleur prise par la consommation des compléments alimentaires (CA) dans notre pays et ses conséquences sur les plans de la santé et de l’économie ont poussé les pouvoirs publics à réglementer la commercialisation de ces produits.

  • Consommation du Dexamethasone : le Conseil de l’ordre des pharmaciens met en garde

    Le Conseil de l’ordre des pharmaciens du sud-ouest du pays a mis en garde, samedi, contre la consommation abusive du médicament Dexamethasone (un anti-inflammatoire stéroïdien (AIS)) par plusieurs catégories de la population.

  • Dépakine : Sanofi condamné en appel à verser 3 millions d’indemnités à une famille

    Le laboratoire Sanofi a été condamné, par la cour d’appel d’Orléans, à verser plus de 2 millions d’euros à la famille d’un enfant atteint d’une malformation et né d’une mère qui avait pris l’antiépileptique Dépakine (valproate de sodium) et plus d’un million d’euros à la CPAM (Caisse d'assurance maladie française).

  • Douleurs musculo-squelettiques mineures post-traumatiques : paracétamol ou AINS ?

    À retenir

    Selon les résultats d’une étude néerlandaise, l’effet analgésique du paracétamol aux doses couramment utilisées n'apparaît pas inférieur au diclofénac, ni même à l’association paracétamol/diclofénac, tant au repos que lors des mouvements. Ces trois stratégies peuvent donc être utilisées indifféremment en première intention, avec les restrictions d’usage liées à chacune de ces molécules.

  • Grippe saisonnière A (H1N1) : Neuf décès en quinze jours

    L’épidémie de grippe semble s’approcher du pic pour ce début de mois de janvier et elle est particulièrement virulente, selon les spécialistes. De nombreux Algériens présentent les symptômes de la maladie, à savoir nez qui coule, fièvre, gorge irritée, etc.

  • Haldol® et Haldol Decanoas® : des changements importants dans le RCP

    Suite à une procédure d’arbitrage européen dont l’objectif est l’harmonisation de l’information produit entre les Etats Membres de l’Union Européenne, des changements importants ont été apportés aux RCP et notices des spécialités Haldol® et Haldol Decanoas®.

  • L'agence européenne du médicament révoque l’approbation de l’olaratumab pour le sarcome des tissus mous

    L’Agence européenne des médicaments (European Medicines Agency, EMA) a recommandé le retrait de l’autorisation de mise sur le marché de l’olaratumab (Lartruvo) dans l’Union européenne/Espace économique européen (UE/EEE).

  • L'Algérie a assuré l'accès au traitement à 90% pour les personnes atteintes par le virus du sida

    Le directeur de la prévention et de la promotion de la santé au ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Djamel Fourar, a affirmé dimanche, que l'Algérie a réalisé un des Objectifs de développement durable (ODD, 2016-2030) de l'Organisation des nations unies (ONU), en garantissant l'accès au traitement à près de 90% des personnes atteintes par le Virus de l'Immunodéficience humaine VIH/SIDA, rapporte l'APS.

  • La mesure continue du glucose : le consensus des experts français

    Pourquoi est-ce important ?

    Le bénéfice du maintien d’un objectif glycémique chez les sujets diabétiques de type 1 (DT1) ou diabétique de type 2 (DT2) sous insulinothérapie est bien établi, notamment sur la diminution des risques micro- et macro-vasculaires. Cependant, on sait également que le risque d’hypoglycémie constitue chez certains patients un frein à l’atteinte de cet objectif. Les solutions de mesure continue du glucose (MCG) ou système flash (MFG), constituent des approches séduisantes et efficaces.

  • La réglisse déconseillée aux plus de 40 ans

    Un rapport de la Food and Drug Administration, rendu public ce lundi, met en garde contre la consommation même limitée de bonbons à la réglisse, tels que zans et autres rouleaux, chez les personnes de plus de 40 ans ou celles ayant des antécédents cardiaques.

  • Lactalis: perquisitions au siège social de Laval et à l'usine de Craon

    Des perquisitions ont été entreprises simultanément mercredi 17 janvier sur cinq sites du groupe Lactalis dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte le 22 décembre sur la contamination de lait pour bébé, a annoncé le parquet de Paris.

  • Laits infantiles français: la bactérie incriminée semble récidiviste

    La contamination de laits infantiles qui a contraint le français Lactalis à rappeler des milliers de tonnes de produits à l'international est probablement due à une bactérie identique à celle qui avait déjà frappé l'usine incriminée en 2005, a indiqué lundi l'Institut Pasteur.

  • Le président du Snapo tire la sonnette d’alarme : 244 médicaments en rupture

    Le président du Syndicat national des pharmaciens d’officine fait part d’un « triste constat » de 244 médicaments qui sont actuellement «en rupture» de stock. S’exprimant lors de l’émission L’invité de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio Algérienne,