Le groupe industriel pharmaceutique français, à travers sa filiale algérienne vient d’inaugurer son complexe industriel pharmaceutique à Sidi Abdallah-Alger. D’un investissement de plus de 85 millions d’euros, soit l’équivalant de 10,6 milliards de dinars, il s’agit là du plus grand et plus grand complexe industriel pharmaceutique d’Afrique.

A ce sujet, dans son discours d’ouverture de la cérémonie d’inauguration dudit site, Haissam Chraiteh, Directeur Général de Sanofi Algérie, s’adressant au ministre de l’Industrie et des Mines, dira qu’ ” aujourd’hui, avec votre présence sur ce site de Sidi Abdallah, nous pouvons dire que notre engagement est honoré et notre promesse tenue”.

De ce fait, affirmant que ce complexe étendu sur plus de six hectares, dont 3,5 ha consacrés à la production, à la distribution et au stockage, ” est le projet qui synthétise le mieux l’engagement à long terme de Sanofi en Algérie aux côtés des autorités et pouvoirs publics, des professionnels de la santé et en tant que partenaires des patients algériens “, pour le PDG de Sanofi-Algérie, ” la réalisation du complexe industriel de Sanofi est très importante à plusieurs titres “. Le premier, dira-t-il, “est pas des moindres, consiste en notre engagement d’être une entreprise responsable qui tient ses promesses ” vis-à-vis ” des pouvoirs publics” pour ” agir en faveur de la production nationale,  et témoigne aussi de notre engagement sur le long terme à leur côté, et à ceux des professionnels de la santé  et des patients algériens “. Et pour cause, argumentera-t-il,  le lancement de cette nouvelle usine, ” moment fort pour Sanofi “, c’est à la fois “ une preuve de confiance en l’avenir en créant de la richesse, de l’emploi et contribuer au futur du pays “, ” permettre le développement d’un tissu industriel au sein du pôle phare de la ville nouvelle de sidi Abdellah et  aussi contribuer à notre niveau de contribuer au développement de la production nationale depuis plus vingt ans à travers deux entités de production, à savoir celle de Oued-Smar réalisée en partenariat de référence avec Saidal “, à l’est d’Alger et celle de ” Bainem ” à l’ouest d’Alger.

Plus de 135 spécialités pharmaceutiques dans ce site 

Outre cet engagement fortement souligné par Sanofi, ” partenaire du parcours de santé du patient algérien depuis plus de 27 ans “, la présence du groupe en Algérie demeure “significative “, dira Haissam Chraiteh, dans la mesure où sa filiale algérienne emploie plus de 900 collaborateurs et qu’en termes de la valeur industrielle, ce sont plus de 135 spécialités pharmaceutiques couvrant différentes aires thérapeutiques telles que le diabète, la cardiologie, la neurologie et la douleur dont 80% de volume qui sont produites en Algérie, notamment sur ce site de Sidi Abdellah. Notons qu’actuellement en phase expérimentale depuis décembre dernier, ce complexe intégré destiné la couverture totale du marché national, sa production est à hauteur de 65%. Et de relever à ce propos que ce complexe, l’un des seuls sites industriels en Algérie à regrouper la production et la distribution sur une plateforme unique, permettant une optimisation des flux logistiques et répondant aux exigences de qualité et normes internationales les plus strictes,  ” sera amené à se développer en de nouvelles formes et nouvelles gammes de produits,  représente bien plus qu’un site de production et de distribution, il représente un pont lancé vers l’avenir “.

Sur un autre registre, il soulignera également, ” l’engagement de Sanofi dans la formation et le développement des collaborateurs “, celui fait  avec l’ensemble des acteurs de la santé ” à travers des partenaires de choix déployés dans de nombreux domaines telle que la prévention, le prix de la recherche en santé et l’Académie de la recherche chimique et enfin nous contribuons sans relâche à établir des passerelles de savoir via la formation médicale continue “. Pour conclure, le PDG de Sanofi Algérie dira que ” notre empreinte industrielle, économique et sociétale est forte, nous en sommes particulièrement fiers “.

Pour sa part, Philippe Luscan, Vice-Président Exécutif, Affaires Industrielles Globales de Sanofi, dans son allocution d’inauguration estimera que ” ce projet représente le plus important investissement du réseau industriel de Sanofi en Afrique. Il témoigne de notre excellence industrielle et de notre volonté de rendre nos innovations pharmaceutiques disponibles partout dans le monde “. Quant à Olivier Charmeil, Vice-Président Exécutif, Médecine Générale et Marchés Émergents, dira ” il s’agit d’un engagement majeur pour Sanofi. Nous renouvelons ainsi notre partenariat de longue date en Algérie et témoignons de notre détermination à placer ce pays  (l’Algérie) au cœur de nos efforts pour accompagner les patients dans leur parcours de santé “.

Source: algerieonline.info du 11 Octobre 2018