Un régime sévère avec une perte de poids d'au moins 10 kg permet d'obtenir une rémission du diabète de type 2, selon une étude britannique publiée dans The Lancet du 5 décembre. L'équipe du Pr Roy Taylor, de l'université de Newcastle, et du Pr Michael Lean, de l'université de Glasgow, a porté sur 306 diabétiques en obésité sévère recrutés dans 49 centres de soins primaires.

La moitié des participants a suivi un régime restrictif (850 calories maximum par jour sous forme de substituts de repas pendant trois à cinq mois, puis réintroduction progressive des aliments). Ils ont perdu en moyenne 10 kg et près d'un quart, au moins 15 kg. Une rémission du diabète a été observée chez 48% d'entre eux (75% de ceux ayant perdu 10 kg et 90% de ceux ayant perdu 15 kg), contre 4% dans le groupe contrôle, où la perte de poids a été limitée à 1 kg. "Cela montre que c'est possible avec un suivi régulier, et surtout qu'il est possible de stabiliser la perte de poids après la phase intensive", commente le Pr Bruno Vergès, chef du service d'endocrinologie du CHU de Dijon et président de la Société francophone du diabète, interviewé par Le Figaro.

Cependant, "ce n'est pas si facile que cela de suivre un régime très basses calories (...). Attention à ne pas générer de la culpabilité chez les gens qui ne parviendraient pas à s'y astreindre...", prévient-il.

Référence :

Ouest France, Santé Magazine - 11 décembre 2017; Top Santé - 10 décembre 2017; Le Figaro - 8 décembre 2017

Copyright © 2016 PR Editions