Un rapport de la Food and Drug Administration, rendu public ce lundi, met en garde contre la consommation même limitée de bonbons à la réglisse, tels que zans et autres rouleaux, chez les personnes de plus de 40 ans ou celles ayant des antécédents cardiaques.

D'après l'autorité en charge des aliments et des médicaments aux Etats-Unis, manger chaque jour l'équivalent de 56 grammes de ces sucreries, soit à peine 3 bonbons de réglisse, suffit à favoriser l'apparition de troubles cardiaques, tels qu'arythmies, insuffisances cardiaques et hypertension.

C'est l'acide glycyrrhizique, utilisé comme édulcorant dans ce type de sucreries, qui serait responsable de ce sur-risque. Cette substance est déjà connue pour faire chuter le taux de potassium dans l'organisme, entraînant chez certaines personnes une irrégularité des battements du cœur, une plus forte pression artérielle, des œdèmes, un état de somnolence et des insuffisances cardiaques. Précision importante : l'avertissement concerne uniquement les bonbons à la réglisse de couleur noire, les bonbons d'autres couleurs présentant une concentration très faible en réglisse.

La réglisse est de plus en plus pointée du doigt pour ses dangers sur la santé. En début d'année, une étude finlandaise recommandait aux femmes d'éviter d'en consommer de grandes quantités durant la grossesse. Les enfants ayant été exposés in utero à la glycyrrhizine avaient en moyenne 7 points de QI en moins par rapport aux autres, présentaient de moins bonnes capacités mémorielles et souffraient plus fréquemment de trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité. Chez les filles, la puberté démarrait plus tôt.

Référence:

20minutes, santé, jeudi 2 novembre, www.20minutes.fr

Disclaimer:

Copyright © 2014-2016 JIM