L’EMA a réévalué le rapport bénéfice/risque des traitements à base de rétinoïdes (trétinoïne, isotrétinoïne, adapalène, tazarotène) utilisés en dermatologie et cancérologie, sous forme orale (gélule, capsule molle…) ou cutanée (gel, crème…).

La principale conclusion de cette réévaluation porte sur le risque tératogène associé aux rétinoïdes administrés par voie cutanée. Leur utilisation chez la femme enceinte ou planifiant une grossesse est désormais contre-indiquée :

  • Le passage des rétinoïdes dans la circulation sanguine à travers la peau est négligeable dans les conditions habituelles d’utilisation, mais ne peut être totalement exclu.
  • L’administration de rétinoïdes par voie cutanée n’est jamais indispensable.
  •  

Les médicaments commercialisés en France contenant un rétinoïde administré par voie cutanée sont :

  • Tretinoine : Zanea®, Erylik®, Retacnyl®, Effederm®, Ketrel®, Locacid® ;
  • Isotretinoine : Antibiotrex®, Roaccutane® ;
  • Adapalène : Differine®, Epiduo®, génériques d'adapalène ;
  • Tazarotène : Zorac®.

Parallèlement, la réévaluation de la sécurité d’emploi des rétinoïdes oraux a conduit à quelques modifications des conditions d’emploi de ces médicaments. De nouveaux documents d’information sont en cours d’élaboration et les professionnels de santé seront informés par courrier en début d’année 2019 de leur mise à disposition.

Source: 

https://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Nouvelle-contre-indication-pendant-la-grossesse-pour-les-retinoides-utilises-par-voie-cutanee-dans-le-traitement-de-l-acne-Point-d-Information